Les habitations sont de plus en plus connectées

Depuis l’explosion de la bulle internet et l’essor du mobile, la technologie s’ancre de plus en plus dans notre vie quotidienne. Aujourd’hui, le citoyen moyen évolue dans un monde omniconnecté où l’information est devenue le premier produit de grande consommation. Pour répondre à la soif d’information des citoyens modernes, les professionnels des différents secteurs économiques rivalisent d’imagination pour intégrer la technologie au cœur de leur produit ou de leur méthode de travail. Le secteur de l’immobilier figure parmi les plus innovants avec le concept de la maison intelligente.

La smart home

Après le téléphone, les montres et les voitures, c’est au tour des maisons de devenir smart. Aujourd’hui, le concept de smart home intéresse de plus en plus de Français. Le Centre de Recherche et d’Innovation du Gaz et des Energies Nouvelles ainsi que la société Ecometering travaillent d’ailleurs sur un prototype de maison intelligente répondant aux normes thermiques et proposant un confort optimal. Cette maison du futur possède une multitude de programmes et de dispositifs destinés à prendre en charge sa consommation d’énergie, son aération et son entretien. Cette maison est également en mesure de suivre l’état de santé de ses occupants. Enfin, elle peut prendre en charge l’ensemble des appareils électroménagers qui l’équipent et elle possède un système de protection contre les incendies, les fuites de gaz, les intempéries et les intrusions.

Ce prototype de maison connectée devrait bientôt devenir la norme en matière de logements intelligents. Cependant, elle n’intègre pas encore la notion de « connexion » dans son sens le plus large. Pour trouver une maison 100 % connectée, il faut se tourner vers Google. Le géant de l’informatique prévoit de développer une maison autonome capable de se mettre à jour via internet et de proposer une interface pour surfer sur l’ensemble de ses murs.

Les dangers

 

Les maisons connectées actuelles possèdent deux inconvénients majeurs. Le premier correspond à la durée de vie des équipements électroménagers tandis que l’autre concerne leur prix. Les équipements connectés possèdent en effet une durée de vie limitée en raison des nombreux facteurs de « bugs » liés à leur système d’exploitation. Quant au prix, il s’explique par la complexité des dispositifs utilisés pour connecter l’intégralité des équipements de la maison. Malgré tout, tout porte à croire que la maison intelligente n’est plus un rêve et qu’elle deviendra surement la « maison de demain ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *