2016 : l’année du secteur immobilier

Pour le secteur immobilier, 2016 s’est avérée être une année très prometteuse. La raison de ce résultat exceptionnel est principalement due à l’augmentation de souscription à des crédits immobiliers dans le but de financer l’acquisition d’un nouveau logement. Ci-dessous quelques détails sur cette actualité.

Un record qui relève du jamais vu


L’année dernière, le secteur immobilier a incontestablement connu un grand boom. En effet, les consommateurs ont montré un grand engouement à l’envers des prêts destinés à l’achat d’un bien immobilier. La totalité des crédits immobiliers accordés l’an passé se chiffre à quelque 250 milliards d’euros. Quelques renégociations de prêts contribuent massivement à ce montant record. À noter que c’est la Banque de France qui a dernièrement rendu publique cette statistique. La statistique la plus ancienne date de 2003, mais depuis cette année-là, force est de constater que ce secteur n’a jamais connu une pareille ascension.

Un taux d’emprunt revu à la baisse

L’année dernière, les banques et les compagnies de prêts ont largement gâté leurs clients en leur proposant des taux d’intérêt préférentiels, voire bon marché. Ainsi, même les ménages ne pouvant pas prétendre à un prêt immobilier à cause de l’impossibilité de remboursement ont eu la chance de voir leur demande de crédits approuvée. Les données de l’observatoire Crédit Logement / CSA ont révélé, à ce propos, que les taux moyens d’emprunt du secteur immobilier se sont vus estimés à 1,31 % au mois de novembre 2016.

Un record qui ne se verra pas rééditer en 2017

La situation ne restera pas la même cette année, car une révision à la hausse des taux est au programme, par conséquent une baisse de l’augmentation de la production en résultera. Une légère modification du taux moyen de prêt immobilier est déjà entrée en lice en décembre 2016. En effet, à l’approche de la fin de 2016, le taux a été établi à 1,34 %. En somme, ce ne sera pas tous les budgets qui pourront cette année financer un projet relatif à l’acquisition d’une nouvelle habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *